Au long des peupliers... - poésie par Mihai Eminescu


 

Au long des peupliers...

poésie par Mihai Eminescu

Au long des peupliers en vain
Je suis souvent passé,
Me connaissaient tous les voisins -
Mais tu m'as ignoré.

Vers ta fenêtre qui brillait
Je regardais épris;
Quand tout un monde le comprenait
Tu ne m'as pas compris.

Combien de fois, mon grand amour
Réponse a attendu!
Si tu m'avais donné un jour,
Heureux m'aurais rendu;

Si l'on avait été amis
Dans notre tendre ardeur
En écoutant ta bouche ainsi,
Un heure et que je meure.

Si tes yeux purs m'avaient donné
Un seul et doux rayon,
Un autre étoile aurait brûle
Au fond de l'horison.

Tu eusses vécu à jamais
Au long des temps, des vies
Avec tes bras prenant l'aspect
De marbre froid exquis;

Image toujours adorée,
Comme sont sans pareilles
Les fées qui viennent des contrées
Où naissent les merveilles.

Les yeux paiens je t'aimais tant
Les yeux si lourds de peine
Que me laissèrent les parents,
Leur ascendance ancienne.

Mais aujourd'hui plus ne regrette
Que moins souvent j'y passe,
Qu'en vain se penche encore ta tête,
Pour me revoir, hélas!

Car tu ressembles maintenant
Aux autres par ton port,
Je te regarde indifférent
D'un oeuil glacé de mort.

Mais tu devais t'abandonner
A ce profond mystère,
Et sous l'icône rallumer
Bougie d'amour sur terre.


Autres poésies par Mihai Eminescu:


Tous les poétes

  • Mihai Eminescu
  • Lucian Blaga
  • Nichita Stanescu
  • Ion Barbu


 


Actualités sur l'amour
Déclarations d'amour
Spiritualité et amour
Textes sur l'amour
Poésies d'amour
Peintures et amour
Sculptures et amour
Photographies
Films d'amour
Liens utils
Contact

Aller à la première page de www.amour.ro