Évocation - poésie par Nichita Stanescu


 

Évocation

poésie par Nichita Stanescu

Elle était belle comme l'ombre d'une idée.
Ses épaules sentaient la peau fraîche d une enfant;
à une pierre elle semblait - vite brisée,
au cri elle paraissait - une langue morte.
Elle n'avait pas de poids comme le halètement.
Souriante - larmoyante aux grandes larmes, rares --
elle était salée comme le sel poudroyant
consacré aux festins par les vieux barbares.
Elle était belle comme l'ombre d'une pensée.
Entre les eaux, elle était à elle seule, la terre affamée.


Autres poésies par Nichita Stanescu:


Tous les poétes

  • Mihai Eminescu
  • Lucian Blaga
  • Nichita Stanescu
  • Ion Barbu


 


Actualités sur l'amour
Déclarations d'amour
Spiritualité et amour
Textes sur l'amour
Poésies d'amour
Peintures et amour
Sculptures et amour
Photographies
Films d'amour
Liens utils
Contact

Aller à la première page de www.amour.ro